Amae-Poyouzon, la créativité célébrée

Amae-Poyouzon, la créativité célébrée

Commémoration de l’abolition de l’esclavage : 

Commémoration de l'abolition de l'esclavage

Ce spectacle, conçu par le chercheur-chorégraphe Alphonse Tierou, s’inspire de la dation du nom, l’équivalent africain du baptême. L’objectif de cette cérémonie est d’accueillir le nouveau-né dans la communauté humaine.Paris, le 23 mai 2006 – La pièce dansée Amae-Poyouzon a été présentée devant un public de 10 000 personnes, hier à Fort-de-France (Martinique), à l’occasion de l’édition 2006 de la Commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Mis en danse, Amae-Poyouzon est un hymne à la créativité de portée universelle. Le spectacle redonne vie à un précieux héritage, culturel et philosophique, dont la transmission a été rompue lors de la traversée transatlantique des Africains réduits en esclavage.

Amae-Poyouzon invite à transcender ce qui est, pour suggérer mille possibles et réinventer l’avenir.

La narration chorégraphique de Amae-Poyouzon s’appuie sur un dialogue permanent entre les danseurs et l’orchestre de percussions dirigé par Olivier Serigba et accompagné par Sulaiman Hakim au saxophone.

 

Pour en savoir plus : cliquez ici