Les événements

Fête et spectacle de l'Ecole de danse africaine Alphonse Tierou

Soirée du 24 juin 2016 au Théâtre ASCA – 11, avenue Vavin – 75006 Paris de 19h45 à 23h

Sous la présidence d'honneur de Madame Catherine Philippe-Dicko Martin Payen

Cinéaste, universitaire et muséographe

     

Première partie

  • Il fait des PERCUSSIONS sur son propre corps, Pierre Faille.
  • Ballade guitare-chant, Kinsy Ray.
  • Au pays des percussions, Olivier Serigba et les élèves de l’école Alphonse Tierou.

Seconde partie La danse entre en scène :

  • Poétique des corps.
  • Le chant des bâtons.
  • La ligne circulaire c'est la vie.
  • « Je suis parce que nous sommes », l'esprit Ubuntu de Nelson Mandela.
  • À pied et en pirogue, rendons nous à la fête.
  • Le Réveil de Soundiata Keita, Empereur du Mali.
  • Bain de forêt.

Interprètes des Créations: Les élèves de l’école Alphonse Tierou.

Musique: Olivier SERIGBA.

Textes: Alphonse TIEROU.

Chorégraphie: Alphonse TIEROU.

Coordination: Chrystelle CARROY.

Présentatrice: Odette AUGIER.

Frais de participation : 20€

 

KINSY RAY

Chanteur-guitariste. A fait entre autres la première partie à l'Olympia du concert de YOUSSOU N'DOUR et de sa tournée dans toute la France. « Une présence évidente, une voix rauque et profonde, des mélodies épurées, c'est le cocktail gagnant. » France Info « Sa voix ahurissante est déjà en train d'en faire la coqueluche des amateurs de la soul musique. » L’Obs « Une belle découverte. » RFI

PIERRE FAILLE

Le rapport musique-danse est incontournable en danse africaine. Pierre Faille, grand Percussionniste formé à la « vieille école », en est une parfaite illustration.

OLIVIER SERIGBA

Percussionniste de DANSE et de CONCERT. Responsable de la section rythmique des cours de danse africaine Alphonse TIEROU. Un musicien qui a joué avec les plus grands, tels Sulaiman HAKIM Manu Dibango, Alpha Blondy, Yannick Noah Claude Vamur du groupe Kassav.

Conférence spectacle le 30 mai au 104 à Paris

conférence spectacle Tiierou au 104 à Paris le 30 mai

Invitation à la conférence et création chorégraphique d'Alphonse Tierou

30 mai 2015 à 11h30 au Cent-Quatre

Salle 200 - 5 rue Curial 75019 Paris - Metro Riquet

Entrée gratuite

Conférence : Pourquoi un livre sur la danse africaine ? Ou les contributions de la danse africaine au niveau de la richesse culturelle internationale.

Venez découvrir l’influence de la danse africaine sur de nombreuses danses et rythmes du monde.

L’occasion vous sera donnée de plonger dans l’univers fascinant de celui qui pense que « voir n’est pas comprendre et l’émotion n’est pas démonstration ».​

  

Un événement dans le cadre
du Salon Boucles d'Ebène

  • Les arts et la culture d'Afrique à l'honneur

Salon Boucles d Ebè

 

 

Séance dédicace par Alphonse Tierou à l'UNESCO

son-excellence-madame-denise-houphouet-boignyUn grand succès pour la séance dédicace à l'Unesco, avec la participation de Son Excellence Madame Denise HOUPHOUET-BOIGNY, pour la présentation du livre d'Alphone Tierou " Alphabet " de la danse africaine "Of African Dance " !

Quelques articles sur le net : Afriqueredaction.comNews ABIJAN.NET, APRELIA.org, La DEPECHE D'ABIDJAN

 

Videos de la séance dédicace et interviews d'Alphonse Tierou

 

dedicace-alphonse-tierou-unesco

Alphonse Tierou dédicace son livre à l'UNESCO le 20 mars 2015 à 17h30 - Salle "Le Cercle des Délégués" 1, rue Miollis 75015 PARIS - Metro Ségur

Cette action de l'Unesco s'inscrit dans le cadre de sa mission promouvoir l'art contemporain des sociétés postcoloniales.

Ce qui caractérise Alphonse Tiérou est son regard nouveau posé sur les productions artistiques africaines, sa volonté de s'approprier un domaine jusqu'alors ignoré ou étudié uniquement par des Occidentaux. Soucieux des menaces qui pèsent sur l'art africain, qu'il juge "parfois mal défendu en Afrique même, souvent peu connu ou incompris en Occident", il a entrepris en 1968 une série de voyages et d'enquêtes pour parfaire ses connaissances en danse auprès des différents peuples. Il s'est lancé depuis  cette date dans une analyse technique des danses africaines. Il a mis en évidence l'existence de dix mouvements de base comme la position "Doople".  Parallèlement, dans plusieurs villes de France et d'Afrique, il a entamé un cycle de conférences consacrées aux masques et à la statuaire dont les significations profondes lui permettent d'éclairer les fondements esthétiques, spirituels et sociaux de la danse. Par ces travaux de recherche, il ancre la danse africaine dans sa dimension créative, artistique et évolutive et en fait une discipline artistique à part entière,  au même titre que les danses  moderne, classique contemporaine, jazz… Il déplore l'absence de réflexion des Africains sur leur domaine chorégraphique. Il souligne le danger de cette lacune qui pourrait aboutir à un dépérissement du patrimoine culturel. Il affirme que la danse africaine est riche et qu'elle ne doit pas rester enfermée dans le ghetto des traditions folkloriques ou alors être substituée àd’autres conceptions de l’art dont l'approche  lui est complètement différente.

Alphonse Tiérou à l'UNESCO : En 1988, il est nommé consultant de l'Unesco pour la recherche sur la danse en Afrique.  En avril-mai 1992, il est le maître d'œuvre d'une exposition didactique et itinérante intitulé "Doo-plé, la grande danse africaine", qui est présentée à l'Unesco (La presse française fait un écho important à l'exposition de Tiérou à l'Unesco)  Ses ouvrages  comblent l'absence jusqu'alors de "formalisation écrite" de la danse africaine.

MÉDIAS Accrédités : 

  • RADIOS /TV : Invitation sur la chaîne Africa 24 à l'émission "Entretien du Jour", France 24, Radio Rfi, France Culture, 3 A Télésud, TV 5
  • PRESSE : Africulture, Le Monde, Libération, Jeune Afrique, Le Continental, Les Enjeux Africains, Pouvoir d'Afrique, Matalana
  • Presse Côte d’Ivoire : Fraternité Matin, L'Intelligent d'Abidjan, Le Nouveau Réveil, Le Temps, Côte d'Ivoire FM, La dépêche d'Abidjan, EventsNews, Diasporas News, Diaspoa TV, Radio Télévision de Côte d’Ivoire

 

Spectacle de fin d'année inspiré du tableau 'La Danse' d'Henri Matisse

 

Nous vous remercions chaleureusement de votre présence à notre spectacle de fin d’année, dont certaines séquences s’inspiraient du tableau « La Danse »  du peintre Henri Matisse. Merci aussi pour vos nombreux témoignages et remerciements ! En voici quelques extraits :

"Monsieur TIEROU J'ai vécu un moment rare et magique, je suis d'origine malienne et votre spectacle m 'a fait voyager, un sentiment d 'être ici et ailleurs. le travail que vous effectué renvoie un message d'espoir pour les prochaines générations que l 'identité africaine et le monde occidental sont complémentaires, une richesse débordante d 'énergie. Merci pour cette belle création artistique qui reflète beaucoup de profondeur, une belle harmonie qui transporte en tant que spectatrice..."
Awa Kante

"Bonjour M. Tierou, je suis une africaine. J'ai rarement assisté à des manifestations aussi belles très sincèrement c'était très pur, propre, riche! je suis très contente de vous connaître çà se voit, votre travail marquera les consciences de manière définitive. Ma famille se joint à moi pour vous dire Bravo !"

 Mme Palap - Professeur de philosophie, Présidente de l’association « Apprends-moi à comprendre » 

"Bonsoir Monsieur Tiérou, je vous remercie infiniment de m'avoir invité à votre belle soirée. Tout était parfait et la grande qualité des danses, des musiciens m'ont fait voyager bien au delà de Paris ! J'ai appris beaucoup de choses tant du point de vue symbolique des postures que du point de vue esthétique. L'énergie, la passion étaient présentes et j'ai ressenti beaucoup de bonheur à y être associée quelques heures. Merci beaucoup, à bientôt, bien à vous"
Marie-Line Therre - Conservatrice au Musée des arts d'Afrique et d'Asie - Vichy

"Bonjour Alphonse, j'ai retrouvé dans les chorégraphies des passages qui ne m'étaient pas inconnus et j'ai pris beaucoup de plaisir à regarder me rappelant les moments forts sympathiques que nous avions tous partagés lors du stage de Février. Je pense cher Alphonse que ton travail est plus que réussi (même si je trouve toujours que tu t'accommodes de petit espace même scénique!) et tu peux être fier de ce que tu accomplis. Tu as su te servir de la tradition pour en faire le socle d'une expression plus moderne et adaptée au demande d'aujourd'hui, tu allies habilement la danse à la connaissance et tu permets au spectateur de voyager le temps d'un spectacle ailleurs et en lui même. J'ai beaucoup apprécié les petits intermèdes historiques et la musique au service de l'expression tout en étant en parfaite symbiose avec les danseurs. … » Merci encore pour cet agréable moment même si j'ai bien vu que tu étais très sollicité! A une prochaine fois, n'hésite pas à me tenir informée s'il y a un autre évènement je serai ravie de venir découvrir encore une autre facette de tes créations. J'apprécie aussi ta grande humilité et tu préfères mettre tes danseurs en avant plutôt que toi même c'est tout à ton honneur. Une bonne continuation à toi."
Véronique Bilson - Enseignante

"Bonjour Alphonse, C'était un spectacle grandiose. Vous avez fait un travail de titans. Beaucoup de travail mais aussi, ça a été dit, beaucoup de joie et d'amitié dans ce cours. Les danseurs (puisqu'il y a Yves, alors je mets au masculin) ont DANSE, c'est à dire qu'ils avaient intégré leurs chorégraphies et ils ont pu vraiment l'interpréter. Et selon moi ils étaient heureux de leur prestation. En tout cas, nous, on a parfaitement bien reçu cette énergie dans la salle. Super accompagnateur, Olivier, et les autres musiciens. Et l'histoire des instruments par le maître flutiste, était un joli cadeau supplémentaire. Bref : bravo à toute l'équipe et au chorégraphe !"
Catherine D. - Professeur agrégée

« De la Joie pure, procède toute création, Par la joie elle se maintient, Vers la joie elle tend, Et à la joie elle retourne. »

 

Spectacle de dans africaine - fin d'année 2013-2014 d'après La Danse d'Henri Matisse